Bon pépère

Jusqu’à maintenant j’ai juste pensé
À sauver mes fesses, à craindre le monde entier
Comme si j’pouvais m’sauver tout seul
Gagner mon ciel sans que personne ne m’en veuille

Pis tout l’monde court toujours
Personne s’arrête pour penser aux vieux jours
Jusqu’aux premiers cheveux blancs
Que l’diable m’en veulle j’finirai pas tout seul

Comme le gars qui revient d’la prison
J’m’occuperai de mes arrières
À part que moi je serais prêt à prêter un coin d’mon savon
Quitte à me priver de télévision

Je piquerai pus de crises je serai pus vulgaire
Et tout sourire, je lirai Baudelaire
Je travaillerai propre, jamais au noir
Je serai une star du pop, je ferai ma prière
J’me ferai bon pépère

J’ai besoin d’arbres dans l’paysage
De coins de soleil, d’un peu moins d’ville dans le village
De quelqu’un qui dort à mes côtés
De deux trois hectares pour nous tenir compagnie

J’venderais mon âme à la science pas cher
Contre un peu d’air frais, moins de panneaux publicitaires
Une maison jaune sur le bord d’la mer
Pas trop de boissons pis pas trop de crises de nerf

Comme le gars qui revient d’la prison
J’m’occuperai d’mes arrières
À part que moi j’serais prêt à prêter un coin d’mon savon
Quitte à me priver de télévision

J’piquerai pus de crises j’serai pus vulgaire
Et tout sourire, je lirai Baudelaire
Je travaillerai propre, jamais au noir
Je serai une star de la pop, je ferai ma prière
J’me ferai bon pépère

Je piquerai pus de crises je serai pus vulgaire
Et tout sourire, je lirai Baudelaire
Je travaillerai propre, jamais au noir
Je serai une star du pop, je ferai ma prière
J’piquerai pus de crises j’serai pus vulgaire
Et tout sourire, je lirai Baudelaire
Je travaillerai propre, jamais au noir
Je serai une star du pop, je ferai ma prière
J’me ferai bon pépère

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.