Y diront ben c’qui voudront en ville

Viens t’coller ma douce, on va s’cruiser
À soir j’me sens lousse, fa que j’vas t’marier
En habit de scaphandre, ou déshabillé
Pourvu que j’puisse te prendre, pour l’éternité

Deux places première classe dans un boeing
Qu’on change de phase, let’s the show begin
Promets-moi ta voix, dans mes oreilles
Jusqu’à fin pis j’vas être sage, j’vas slaquer sa bouteille

J’me fous d’aller voir ailleurs au large
J’veux seulement toi comme paysage
Y diront ben ce qui voudront en ville
Au pire on s’pousse, j’nous paie l’exil
On s’loue cinquante ans à se r’garder
Un paquet de cheveux blancs, presque autant d’étés
Un inconditionnel bonheur….
Y m’semble que l’monde goûterait ben meilleur

Viens t’glisser ma douce, viens t’imbiber
Dans notre monde de mousse, on va s’baigner
Viens comme té vraiment, fais pas semblant
J’te veux pour toujours, aux alentours

Deux tickets d’eau douce, pour emporter
Pus jamais d’frousse, à s’imaginer
J’vas t’écrire des tounes pour te parler
Pis j’ferai d’moi un clown pour t’amuser

J’me fous d’aller voir ailleurs au large
J’veux seulement toi comme paysage
Y diront ben ce qui voudront en ville
Au pire on s’pousse, j’nous paie l’exil
On s’loue cinquante ans à se r’garder
Un paquet de cheveux blancs, presque autant d’étés
Un inconditionnel bonheur….
Y m’semble que l’monde goûterait ben meilleur

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.