Jusqu’au ciel

Sur la route de Montréal je roule, je m’éparpille
Dans ma boîte à roulettes ouais dans ma bulle mobile
J’me sens ti-cul quand j’quitte ma cabane pour aller jusqu’à l’île
Salut la jungle, salut Montréal, j’arrive

Ma radio pleine de parasites me pousse une toune d’amour
Encore un déjà-vu vêtu de ses clichés
Écoutez-moi, monsieur tout l’monde pour un mot, pour une seconde
Bienvenue dans un morceau d’mon univers

Je chanterai jusqu’au ciel et pour l’éternité
Regardez bien les étoiles, vous les verrez danser
Je chanterai du haut d’mon ciel et à chacune des journées
Écoutez bien les nuages vous m’entendrez

J’fais pas partie du club élite, j’sais pas parler pour rien dire
J’veux pas être sur la photo ni dans le scénario
Le jet set pis toute la patente, c’est le royaume des apparences
Moi j’veux pas sauver l’monde j’veux juste qu’y danse

Je chanterai jusqu’au ciel et pour l’éternité
Regardez bien les étoiles, vous les verrez danser
Je chanterai du haut d’mon ciel et à chacune des journées
Écoutez bien les nuages vous m’entendrez

Je baise la critique, la pop machine, les hypocrites les «prolifrics»
J’écris pas des grand mots pis j’vis pas su’l Plateau
Ma musique c’est mon pays libre, c’est mon jouet, c’pas une mine d’or
Pas besoin d’votre accord sur ma guitare

Je chanterai jusqu’au ciel et pour l’éternité
Regardez bien les étoiles, vous les verrez danser
Je chanterai du haut d’mon ciel et à chacune des journées
Écoutez bien les nuages vous m’entendrez

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.