L’autre bord

Paraît que c’est un corridor qui nous amène jusqu’à l’autre bord
Quand j’verrai ton visage, une dernière fois avant l’aurore
Quand j’traverserai l’soleil, avec mes deux ailes
Je volerai jusqu’aux rêves de ceux que j’aime
Quand l’temps viendra de partir
Je resterai fidèle au désir du ciel

J’t’aimerai encore d’en haut
Au-dessus de ta tête
Même sans vieux os, même sans être
J’te réserve un nuage, à l’abri des tempêtes
D’en haut

Dehors la vie va vite, faut pas que j’attende après mon sort
J’veux voir le monde grandir, faut que j’m’aime un peu y’est pas trop tard
Si j’prenais l’temps d’sourire, d’oublier l’avenir
Aujourd’hui serait peut-être meilleur, demain moins pire
Si j’prenais l’temps de t’écrire, tout ce que j’ai à te redire
J’commencerais par t’es belle à mourir

J’t’aimerai encore d’en haut
Au-dessus de ta tête
Même sans vieux os, même sans être
J’te réserve un nuage, à l’abri des tempêtes
D’en haut

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.