Johnny Go

Et les pièces sont vides à présent et je suis libre de mon temps
Faire un café fumer un joint me semble intelligent
La chose à faire en ce cas-là n’est pas prescrite par la loi
Ni par les Tables de la Foi
Tu n’es pas ici des murs sont disparus tes nus tes photos et tes meubles rococo
J’arrive d’un endroit où j’ai senti l’absurde d’ici-bas
dans un building où on voulait me trouer le dos

Take the money and go Johnny go... (x4)

Je mets la clé dans la serrure le bruit me semble un bruit de mort
Je sens une oppression qui vient du vide autour de moi
La nuit est noire et les immeubles me font penser à un immense
fantôme une menace qui me guette un froid dans l’enclos
Je me sens prisonnier d’un immense jeu de drapeaux
je suis dans l’embarras aidez-moi

Take the money and go Johnny go... (x4)

Et j’ai vu le grand monde le petit et le gros
Survivre est une loi pour les rois de la riff
Attaque organisée des fuckés sur les ondes
Attaque organisée, 3 minutes 20 secondes
Je connais les pushers les plus drôles en ville
Et je connais aussi monsieur cigares Davidoff
Qui fume des barreaux de chaise à 60$ la pof (x2)

[James Di Salvio]
Mes amis, ameches, amigos and friends,
I’m pressing pause with the thought to send.
You see, I’m shaking up, breaking up a bet,
I’m the Bran Man cracking the dope of intellect,
Against the fibre, to take you higher,
I’m swimming upstream from the downward spiral.

[More rap]

It’s so weird...

You’re sexist

My name: bitches Mother Nature.
So if you’re acting like life is a big commercial,
Stuffing your face until your tummy is full, full,
Wake up now, don’t starve,

‘Cause if you’re sleeping I’m the wakeup call.
But who am I to holler?
I’m just rapping for the dollar,
Staying retina on your wallet,
And your ring around the collar.
Generation X marks the spot,
I cut my loses and I target your market.

Sorry White Boys who wanna stay alive
Stay alive for this glorious life

[More rap]

Johnny go

Take the money and go Johnny go... (Je take the money et je go) (x4)

Et les murs sont vides de ta douleur de tes couleurs et de ta parano
Tu me manqueras mais moi je repars survivre ailleurs
Adieu je t’oublierai au détour de la vie car il faut tout d’abord survivre au ghetto
Je repars ma douleur pour moi seul je sais que tu ne seras plus là
Pour me soutenir au combat alors il fera trop froid, alors il fera trop froid
C’est pourquoi

Je take the money et je go (Johnny go)
(And I like it)
Je take the money et je go

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Jean Leloup, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.