Round 2

Chiffon juteux, je me lève
le cul glissant, le pied d’athlète,
le sang chaud qui crève
d’un cerveau mou qui brète
voyez, des deux, c’est moi l’imbécile
je singe les méchants,
je dégouline et hyperventile
je m’abîme dans le champ
je sais bien qu’il va me défigurer
je le sais bien
je sais bien qu’il va me défigurer, je le sais...
Je tiens croche sous mon poids
mais je tiens quand même debout.
Le match est jeune et vert
l’alcool coule à flot.
Je suis vieux et me fiance à l’air
de l’aréna où il fait chaud
y fond mon temps, y fond mon drame,
tous deux comme des métaux
je ne suis pas élégant mais je suis calme
ah les Hommes sont aussi des animaux.
Je tourne, tournoie,
avance et recule,
je suis un dindon Canadois
qui veux être grave pas ridicule,
j’existe pour statisticiens
sur du papier-peint noir
je suis le trépas des batraciens
massif et sans retard

PAF PAF, PAF ET REPAF!!!
je perds mon protecteur buccal
je suis le repas des cannibales
ça chante et ça chahute
je bous dans le chaudron et je cale
tohu-bohu sauvage et moi je jute
je tourne, tournoie et danse,
l’océan me brûle les yeux,
j’aboie, je crie, je lance
je lance: ?Où est mon père? Où est Dieu??

Dieu est un mot dit
par l’Homme sans lendemain
quand il est mieux, il l’oublie
quand il retombe de nouveau,
quand il retombe, s’en souvient...

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.