Ta fleur

Oui ta vie vacille
Entre calme et dynamite
Entre drame et pluie acide
Entre la pierre et puis la vitre

Mais les nuées d’oiseaux
Même petites, même brèves
Sont d’énormes cadeaux
Sur cette journée qui s’achève

Quand il reviendra
Armé de ses maux
L’amertume plein les bras
La honte sur le dos

Ne joue pas au sherpa
Laisse-le monter tout seul
Ne le rejoins pas
C’est bien fait pour sa gueule

Il existe
Un immense jardin
Où foisonnent des cœurs
Qui ne se battent plus pour rien
Arrosés par les pleurs
Et toi tu y reviens
Mon amie, n’aie pas peur
Je serai la main
Qui prendra soin de ta fleur

Referme tes yeux
Noyés de courage
Laisse ton cœur prendre du mieux
Laisse tes peurs prendre le large

Que ton bonheur commence
Où cette histoire finit
Ce souhait je le lance
Plein d’espoir vers l’infini

Oui la vie vacille
Entre l’arme pis la cible
Entre l’amour pis la fuite
Entre l’âme lourde et la libre

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.