Le temps de se laisser

Nos histoires balayés partout sous les tapis
Nos souvenirs étouffés de l’enfance jusqu’au ici
Et nos mots enterrés par le bruit du silence
Ne sont pas disparus, toujours nous relancent

Les gestes qu’on n’a pas su, les larmes qu’on n’a pas vu
Les jardins piétinés, même secrets, même cachés
Malgré l’eau sous les ponts, n’ont pas bien repoussés
Et réclament leurs dûs, en appelant nos noms

Tout le mal qu’on se fait en se voulant du bien
Et le bien qu’on se fait à desserrer nos liens
Semblent dire qu’il est temps de se laisser du temps
Qu’il est temps de se laisser

Tu m’as porté en toi du néant à la vie
Je te porterai en moi chaque jour, chaque nuit
Parfois je ne sais plus dire qui est la mère de qui
Quand tu pleures dans mes bras, là assise sur ton lit

Et l’amour infini qui nous relit toute deux
Ne nous a pas tout dit, il sait cacher son jeux
Mais voilà d’ici-là, il te faudra comprendre
J’ai besoin d’être moi, tu ne dois plus m’attendre
Il ne faut plus m’attendre…

Tout le mal qu’on se fait en se voulant du bien
Et le bien qu’on se fait à desserrer nos liens
Semblent dire qu’il est temps de se laisser du temps
Qu’il est temps de se laisser

Refrain

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.