La raffinerie

Ce soir-là tu rentrais d’la raffinerie
C’était pas un soir comme les autres
Tant d’années habitées
Par tant de routine
Pour si peu d’estime

Fini usé rouillé
On t’avait remercié
Et l’envie de crier
Tu gardais ça dans ta peau

Tant d’années à rêver
De pouvoir t’en sortir
T’aurais peut-être voulu
Cacher mieux ta blessure

Ta sueur valais plus cher
Que tout l’pétrole
Qu’on te faisait raffiner
À longueur de journée
Tu m’as rien dit
Mais j’avais compris
Qu’on t’avais blessé

C’était autre chose
Qu’la cicatrice sur ton bras gauche
Mais ça venait des mêmes tours de ciment
Des mêmes géants qui vomissent
Leur mazout dans l’Saint-Laurent

C’était une nuit où personne ne dormait
Pourtant c’est pas l’silence qui manquait
C’était une nuit où chacun
Gardait d’autre à l’abri
Du vent du froid
Des océans de ciment
Ta sueur valait plus cher
Que tout l’pétrole
Qu’on te faisait raffiner
À longueur de journée
Je garde un cri sauvage
Comme unique héritage
Je garde un cri sauvage
Tout au creux de ma cage
J’vais crier pour toi
J’vais crier pour toi
J’vais crier pour toi
J’vais crier pour toi

Entrez des paroles!

La Boîte aux paroles compte sur les utilisateurs comme vous pour enrichir sa banque de données! Si vous connaissez les paroles des chansons de la liste ci-dessous, ou de tout autre chanson interprétée par Richard Séguin, faites-en profiter la communauté en les retranscrivant.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.