Potsotjob

Y’a Pas d’sottes jobs
Pis y’a pas d’ambition
Sans la mission
Intrinsèque
Qui vient avec, mec
Au Québec on a comme tendance
À pas faire confiance
À ce qu’on est vraiment
On fait comme en France
Ou, plus choquant
On s’abaisse en «s’amerloquant»
C’est que même le Phoque en Alaska y rêvait aux États
Tout en étant trop téteux pour attacher sa tuque et pis partir
Car, tel était son désir
Après tout
Trop traître avec son être empêtré d’idées non réalisées
Pour tenter d’tracer le lien
Entre rêve et réalité
E’l gros mammifère (ver de terre pantagruélique)
Porte en lui un historique
Dont l’amère symbolique
Ramène à l’épique
Ballade pour quatre compères
De mon ami Ivy
Concerné lui aussi
Par la trêve de rêves qui crève
Le cœur de la nation
Stagnation
Mais moi c’pas pareil
Enfin, j’essaye de faire le mieux
Garder les yeux ouverts vers Les ouvertures de l’univers
Sûr de faire l’affaire un jour ou l’autre
Sur un chemin de fer onirique
Je me ferai l’apôtre du magique
Et je roulerai vers la lumière chimère
De mon imaginaire réel
En attendant j’continue
J’m’insinue vers l’avant
J’ruse pour le fric
J’m’amuse avec la zique
En espérant qu’ça clique
Autour de moi, foi d’ Chafiik
J’lâcherai pas même si Dieu Parfois veut qu’j’sois aussi «bleu»
Que Robert Johnson
J’vais y croire tant que j’peux
Comme George Milton.
Steinbeck au Québec
Cloue le bec des mecs
Affectés par les songes-qui-rongent-à-perpétuité-l’intérieur-sans-jamais-s’extraire-
à-l’air-vers-un-monde-meilleur
Les gars essayent même pas
Y’a
Pas d’sottes jobs
Pis y’a pas d’ambition
Sans la mission
Intrinsèque, qui vient avec, mec
Si tu veux pas
Être pauvre comme Job
Fais ce que dois: fais ce que veux
Pas question d’mettre la gestion
De ton existence
Entre les mains d’un destin
Installé pour stagner
J’pense
Qu’on est fait pour gagner
as pour perdre
Notre temps précieux
Dans les jeux
Du hasard
Vicieux
Qui fout l’bazard
Dans l’utopie
De ta vie

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.