Je voudrais

Je voudrais que la vie
Nous porte comme un chant
Que l’amour soit le cri
Que l’on pousse en naissant
Je voudrais tant

Que l’amour soit le puits
De lumière, la lueur
Qui sorte de leur nuit
Les orphelins du coeur
Je voudrais tant

Je voudrais tant
Pour toi et moi
Je voudrais tant
Pour toi et moi

Je voudrais, je voudrais
Savoir rire aux éclats
Ne plus vivre aux aguets
Ne plus porter de croix
Je voudrais tant

Je voudrais être un phare
Pour escorter le vent
Qui lève le brouillard
Sur nos rêves d’enfants
Je voudrais tant

Je voudrais tant
Pour toi et moi
Je voudrais tant
Pour toi et moi

Je voudrais que le temps
Balance ses balises
Que la peur du néant
Meure dans l’aube grise
Je voudrais tant

Qu’elle meure sous un faisceau
D’idéaux en délire
Je voudrais que les mots
Réapprennent à sourire
Je voudrais tant

Et s’il n’est pas trop tard
Avant l’heure du départ
Aller poser des fleurs
Sur la pierre de nos coeurs
Je voudrais tant

Je voudrais tant
Pour toi et moi
Je voudrais tant
Pour toi et moi

Je voudrais tant
Pour toi et moi
Je voudrais le temps
Pour toi et moi

Je voudrais tant

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.