La laideur

J’ai pris la poudre d’escampette
J’ai jamais dit où j’allais
J’ai pris goût à disparaître
Je sais même pas où j’m’en vais
Ça peut pas être pire qu’ici
Ici je meurs à petits cris
Ça peut pas être plus mauvais
J’irai là où il fait moins laid

Toute seule, je m’en vais toute seule
Sans peur, j’avance sans peur
Ailleurs, j’irai ailleurs
Mais j’ai menti parce qu’au fond j’ai peur

La poudre est toujours dans ma poche
Je sais pas qui je veux être
J’ai peur que quelqu’un me reproche
De pas avoir su quoi en faire
D’avoir gaspillé ma chance
De m’être noyée dans ce monde immense
D’avoir pris la solution
La plus proche de la déception

Toute seule, je m’en vais toute seule
Sans peur, j’avance sans peur
Ailleurs, j’irai ailleurs
Mais j’ai menti parce qu’au fond j’ai peur

Écoute pas c’que j’dis
Je sais pas j’suis qui
Je me suis crue forte comme le vent
La naïveté d’un enfant

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettent l’analyse d’audience.